Retour aux produits

SENSYS evo DSC (calorimétrie différentielle à balayage)

Une ligne innovante d'analyseurs thermiques (-120 / 830 C) avec la technologie 3D-Sensor Inside : DSC, DSC Haute Pression, DSC Robot, TG - DSC à couplage aux analyseurs de gaz.
Précision incomparable: son concept unique de capteur DSC 3D entoure complètement vos creusets échantillon et référence, de façon à ce que toute l'énergie de transformation soit mesurée, ce qui offre une précision de mesure inégalée. 
 Facilité d'utilisation: logiciel dédié CALISTO, leader du marché, qui est non seulement intuitif mais également suffisamment puissant pour réaliser tous types de traitements de données et d'expérimentations typiques. étalonnage indépendant des paramètres : avec le capteur 3D, l'étalonnage du SENSYS evo est indépendant :
 - de la masse et de la forme (poudre, fibre, liquide, etc.) de l'échantillon, - du contact entre l'échantillon et le capteur, 
- du type de creuset utilisé, 
- de la nature du gaz de balayage (inerte, oxydant, réducteur, humide, sous pression), et de son débit. Mesure DSC sous haute pression : il existe deux modèles de creusets à haute pression � étanches dans lesquels seul l'échantillon est sous pression, et non pas le capteur, ce qui permet de ne pas modifier l'étalonnage, la ligne de base et la sensibilité.
Grands volumes d'échantillon: les volumes utiles des creusets (jusqu'à 250 l) conviennent parfaitement à l'étude d'échantillons hétérogènes ou de transitions de phase à basse énergie. Ils sont conçus pour des analyses au cours desquelles la pression générée par l'échantillon reste faible. Les creusets sont disponibles en alumine, en aluminium, en platine rhodié. Capteur plan 2D ou capteur 3D environnant ? NOUVELLES PIÈCES DETACHEES ET OPTIONS Couplage à un système BET Une option a été développée pour détacher le capteur du SENSYS evo DSC de sa structure et le coupler à un autre instrument. Par exemple, cela est utile dans le cadre du couplage avec un systçme BET et mesurer ainsi des enthalpies d'adsorption de gaz ou de vapeurs. Opérations sous conditions de CO2 supercritique Cette nouvelle option est basée sur une cellule haute pression connectée à une pompe-seringue haute pression. La ligne entière, depuis la pompe jusque la cellule, a été conçue pour être chauffée jusque 31 C, c'est-à-dire au-delà de la température critique du CO2. Panneau pour circulation de gaz à haute pression Un panneau haute pression permettant le balayage d'un gaz dans une cellule bitube est désormais disponible. 
La pression maximale de fonctionnement est de 100 bar et la température maximum est de 400 C. Elle est basée sur une pompe-seringue haute pression et deux régulateurs de pression de haute précision pour les gammes de 0 à  7 et 0 à 100 bar.